Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

Lundi 17 octobre 1 17 /10 /Oct 01:46

17 OCTOBRE, IL Y A CINQUANTE ANS...

POUR MEMOIRE...

 

17-octobre-1961.jpg

 

Mardi 17 octobre 1961, à Paris, des dizaines de milliers d’Algérien-ne-s-adultes et enfants manifestent pacifiquement, à l’appel du FLN, contre le couvre-feu et d’autres mesures racistes qui leur sont imposé-e-s par le préfet de police Maurice Papon et le gouvernement, mais aussi pour protester contre les violences policières qu’ils/elles subissent depuis plusieurs mois et pour exiger l’indépendance de l’Algérie.
D’autres manifestations auront encore lieu les 18, 19 et 20 octobre 1961 (entre autres, la grève des commerçant-e-s, la manifestation des femmes) à Paris, mais aussi dans d’autres villes.


La répression est féroce et meurtrière.
Des Algérien-ne-s sont assassiné-e-s, pendu-e-s dans les bois ou jeté-e-s dans la Seine.
Près de 14000 hommes sont arrêtés en quatre jours. Parqués dans les stades ou dans les commissariats, battus, torturés, certains mourront des suites de leurs blessures, d'autres resteront mutilés.
Près de 1500 d’entre eux sont déportés dans les camps en Algérie, d’autres sont internés dans des camps ou des prisons de France.

Le 17 octobre 1961 s'inscrit dans le long cortège de drames et d'horreurs généré par la colonisation, les guerres coloniales et en particulier la guerre d'Algérie.

 

Que s'est-il passé le 17 Octobre 1961 ? Récit détaillé sur le site "Les fantômes d'Octobre 1961"

 

 

 

A L'OCCASION DU CINQUANTENAIRE D'OCTOBRE 1961

 

 

REEDITION DU LIVRE "LES RATONNADES D'OCTOBRE" DE MICHEL LEVINE AUX EDITIONS JEAN-CLAUDE GAWSEWITCH


C'est la première enquête historique qui paraît depuis la censure des ouvrages parus en 1961. En 1985, la consultation des archives de la préfecture de police pour l'année 1961 est interdite. Michel Lévine parvient cependant à réaliser une véritable enquête historique à partir d'autres sources que les archives d'état. Là encore, les recherches historiques ultérieures ne démentiront pas cette enquête. Ce livre a la particuraité de contenir de nombreux témoignages de femmes algériennes et d'apporter plus d'informations sur les manifestations des femmes.

Si le livre de Michel Lévine a pu paraître sans être saisi, il a subi cependant une autre forme de censure : pas de publicité, très peu de visibilité, et donc très peu lu. Jusqu'à sa très récente réédition, il a été rarement mentionné dans les bibliographies sur octobre 1961, malgré sa qualité. Il vient d'être réédité à l'occasion du cinquantenaire des manifestations d'octobre 1961. Michel Levine fait partie des trop rares personnes qui ont eu le courage de faire un travail essentiel pour la transmission de la mémoire, et ce malgré les diverses formes de censure, de déni et d'invisibilisation qui ont prévalu ces cinquante dernières années sur Octobre 1961. C'est contribuer à la transmission de la mémoire que d'acheter ce livre  ou de le recommander ne serait-ce que dans votre bibliothèque municipale.

Pour plus d'info

Commander le livre

 

SORTIE EN SALLE DU FILM " OCTOBRE A PARIS " REALISE PAR JACQUES PANIGEL FIN 1961 ET CENSURE

 

Réalisé par Jacques Panigel (aujourd'hui décédé) et le comité Maurice Audin. Documentaire, Novembre 1961 (sorti en même temps que la parution du livre de Paulette Péju).
Le script est paru dans un numéro de la revue Image et Son en 1963. Jacques Panigel a tourné clandestinment ce film peu après le 17 Octobre. Il est retourné dans le bidonville de Nanterre et il a demandé aux gens de rejouer le départ à la manifestation. Il a également interviewé des survivant-e-s et des témoins. Il a tenté à plusieurs reprises de projeter ce film dont les copies ont presque à chaque fois été saisies. Le film a été censuré pendant 12 ans  puis a obtenu un visa de censure grâce à une grève de la faim du cinéaste  René Vautier, mais il n'a jamais été distribué jusqu'à aujourd'hui. Jacques Panigel avait posé comme condition à la distribution du film le tournage d'un  codicille qui contextualisait le documentaire et qui détermine exactement que la répression du 17 octobre est l’archétype du « crime d’Etat ». Cette condition n'a jamais été acceptée jusqu'à sa mort. A l'occasion du cinquantenaire d'Octobre 1961 les héritiers de Jacques Panigel autorisent sa distribution.  Mehdi Lallaoui, écrivain, réalisateur et président de l'association Au Nom de la Mémoire, tourne un préambule qui replace ce film dans son contexte. 

Article sur la sortie du film avec Vidéo du préambule de Mehdi Lalloui sur Médiapart

Entretien avec Jacques Panigel réalisé en 2000 par la revue Vacarme
Le film sort en salle le 19 octobre 2011

 

 

A STRASBOURG

 

RASSEMBLEMENT PONT DU CORBEAU LE LUNDI 17 OCTOBRE A 17H30 POUR LE CINQUANTENAIRE D'OCTOBRE 1961.

 

PROJECTIONS DU FILM "OCTOBRE A PARIS" DE JACQUES PANIGEL AU CINEMA ODYSSEE :

 

vendredi 21 octobre à 15h50

samedi 22 octobre à 22h30

dimanche 23 octobre à 18h50

jeudi 27 octobre à 17h20

dimanche 30 octobre à 12h45

lundi 31 octobre à 17h20


Cinéma Odyssée, 3 rue des Francs-Bourgeois, Strasbourg Centre

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

 Bibliographie

Une séléction de livres

Filmographie

Des vidéos en ligne


Par leZ Strasbourgeoises
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés