Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 14:54

 

 

Appel du collectif parisien « cesChieuses deFeministes » du 12/11/2008.

Contact : chieusesdefeministes@gmail.com



NOS CORPS NOUS APPARTIENNENT !


Le samedi 15 novembre, Sos Tout Petits, association catho anti-avortement, prétend fêter son 22è anniversaire en plein cœur de Paris, devant Notre-Dame. Pas plus que les participants à de récentes manifestations similaires telles que la Life Parade du 18 octobre, la « marche pour la vie » du 11 octobre, la marche annuelle de « 30 ans ça suffit » en janvier, et les régulières prières publiques « en réparation des crimes de l'avortement » à St Michel, ils ne s'attendent à une réaction, assurés d'une protection policière, de la présence de leur service d'ordre fascisant, et de l'indifférence des milieux militants. Alors que la défense du droit à l'avortement apparaît comme une revendication plus que consensuelle, sa remise en question publique semble de moins en moins rencontrer une opposition politique. Laisserons-nous un nouveau rassemblement anti-IVG se dérouler en toute impunité ?


L'IVG, un droit menacé !


Sur le plan législatif, l'IVG est insidieusement remis en cause, notamment par l' « Acte d'enfant sans vie », modifié en août dernier, qui permet d'inscrire à l'état civil tout « enfant né sans vie », quelque soit son stade de développement, mais aussi par la tentative de qualifier d'homicide involontaire la perte d'un foetus, par exemple lors d'un accident de voiture. Problème fondamental, la clause de conscience qui donne la possibilité aux médecins de refuser de pratiquer un avortement, censée être provisoire au moment de la promulgation de la loi Veil, n'a jamais été retirée. Cette loi établit dès lors moins le droit à l'IVG à proprement parler qu'une dépénalisation de l'IVG; elle reste donc fragile et est toujours menacée.


Actuellement, on rencontre des difficultés croissantes pour avorter en France : le délai de 12 semaines, l'un des plus courts en Europe, oblige nombre de femmes à aller avorter à l'étranger, et le système de protection sociale est de plus en plus menacé par les réformes qui mettent en péril le droit à la santé. Enfin les IVG sont couramment pratiquées dans des établissements hospitaliers par des médecins généralistes, dont beaucoup, issus de la vague militante du Planning, sont sur le départ, or cet acte est peu enseigné dans les facs de médecine. Certaines régions manquent de médecins prêtEs à pratiquer des IVG, et ceux-celles qui le font sont déconsidéréEs par leurs confrère-soeur-s, témoignant du pouvoir des médecins qui font obstacle à la pratique de l'IVG, producteurs de normes. Outre le manque de médecins, les avortements se pratiquent souvent dans les maternités, témoignant d'un ordre moral médical et gouvernemental qui enjoint les femmes à devenir « mères ».


L'accueil en grande pompe de Benoît XVI en septembre par le chanoine Sarkozy, accessoirement président de la République française dite laïque, et assurant la présidence de l'Union Européenne, laisse à penser que, de fait, la religion catholique et ses institutions sont reconnues en France comme productrices d'une morale et de normes sociales légitimes. C'est la preuve de l'hypocrisie du discours ethnocentré sur la laïcité, qui instrumentalise le droit des femmes à des fins racistes : le patriarcat serait aujourd'hui uniquement le fait des autres, étrangerEs, immigréEs, musulmanEs.


La défense du droit à l'IVG reste aujourd'hui un enjeu majeur des luttes féministes


Car


S'opposer à l'IVG, c'est affirmer la volonté de perpétuer le contrôle religieux, social et politique des corps des femmes, qui participe à la construction sociale de la maternité comme le rôle social auquel les femmes sont assignées.

La maternité vue comme une fonction « naturellement » féminine renvoie à la différenciation posée comme essentielle entre hommes et femmes, sur la base de marqueurs biologiques, différenciation qui est au fondement du système d'oppression de genre. Cette construction sociale impose une vision stéréotypée de la « féminité » et de la « masculinité », ouvrant la voie à la lesbophobie, l'homophobie et la transphobie. Elle se traduit par des injonctions normatives à l'hétérosexualité, seule sexualité légitime et acceptable dans un but de reproduction, toutes autres pratiques sexuelles étant dès lors transgressives et déviantes, mais aussi à un modèle de société centré sur la famille bourgeoise, vecteur de transmission du patrimoine et pilier du capitalisme.


Pour affirmer notre liberté de vivre notre sexualité de manière non hétérocentrée (c'est à dire sans l'associer nécessairement à un but reproductif), d'expérimenter toutes formes de sexualités, d'avoir accès à l'IVG, à la contraception, aux préventions (VIH, IST), de construire notre genre, de ne pas se laisser imposer une identité sexuée et sociale sur la base de marqueurs biologiques, de refuser que nos corps soient des instruments de notre aliénation par un système productiviste au service du capitalisme et de la reproduction du modèle de la famille hétéronormée, revendiquons une nouvelle fois que nos corps nous appartiennent !


RENDEZ-VOUS SAMEDI 15 NOVEMBRE, 13h30 pétantes ! Pont au Double, côté Notre-Dame M° St Michel / Cité


Ces chieuses de féministes, collectif féministe contre l'ordre moral.

chieusesdefeministes@gmail.com 


Des infos d'autres villes :

NANTES
Les anti-IVG ont prévu de se rassembler sur le parvis Ste Thérèse à 14h30.
RdV pour un contre-rassemblement pour défendre le droit à l'avortement au même endroit à 12h30.

ARRAS
Appel des Flammands Roses :
"Bonjour à touTEs,
les "SOS tous petits" ont prévu d'intervenir au planning familial d'ARRAS (Pas-de-Calais) samedi 15 novembre à 16h.
Une contre-mobilisation aura lieu, rendez-vous à 15h place Ipswich à Arras.
Cette année, il semble que les cathos intégristes aient choisi d'éviter Lille, où une contre- manifestation importante avait eu lieu l'année dernière en novembre suite à leur présence devant le nouveau planning familial de Lille.
Amitiés militantes,
Les Flamands Roses"
lesflamandsroses@yahoo.fr
www.lesflamandsroses.com

TOUTES LES VILLES CONCERNEES PAR L'OFFENSIVE DES ANTI-IVG :
Pour savoir si votre villes est concernée et s'il faut faire un contre-rassemblement pour défendre le droit à l'avortement faites donc un tour sur le site de "sos tout petits" (les anti-ivgs).

Partager cet article

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article

commentaires