Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 04:00


10 CHOSES À NE PAS FAIRE QUAND VOUS CROISEZ UNE LESBIENNE !


Trouvé sur Very Friendly


Message de prévention à usage des hétéros ... Attention, quand vous croisez une lesbienne, essayez de vous souvenir de ce que vous allez lire. Reconnu d'utilité publique dans la lutte contre l'homophobie...



10 choses à ne pas faire quand vous croisez une lesbienne !


- Ne vous précipitez pas hors de la pièce en hurlant. C'est mal élevé. Si vous devez absolument battre en retraite, faites-le doucement et avec discrétion.

- Ne présupposez pas qu'elle vous désire.

- Ne présupposez pas qu'elle ne vous désire pas.

- Ne présupposez pas que vous ne la désirez pas.

- Ne vous attendez pas à ce qu'elle soit aussi excitée de rencontrer une hétéro que vous pourriez l'être de rencontrer une lesbienne. Elle a probablement été élevée par des hétéros.

- Ne vous mettez pas tout de suite à parler de votre copain ou mari pour qu'il soit clair que vous êtes hétéro... elle le sait probablement déjà.

- Ne lui dites pas qu'il est sexiste de préférer les femmes, que les gens sont des gens et qu'elle devrait pouvoir aimer tout le monde...

- Ne l'invitez pas quelque part où il y aura des hommes sans la prévenir à l'avance. Il se peut qu'elle ne veuille pas être en leur compagnie. Si elle n'est pas veryfriendly...

- Ne lui demandez pas comment elle est devenue comme ça. Posez-vous plutôt la question de savoir comment VOUS êtes devenue comme ça.


Et puis aussi :

- Ne présupposez pas qu'elle meurt d'envie de parler de son lesbianisme.

- Ne trivialisez pas son vécu en présupposant qu'il s'agit uniquement d'une histoire de baise. Elle est lesbienne 24 heures sur 24.

- Ne présupposez pas que son cœur bondira de joie si vous lui touchez le bras (de façon condescendante ? ... Pour flirter ? ... pour tester votre pouvoir ? ... ) Cela la met en colère.

-Si vous êtes tentée de dire qu'elle a choisi la voie la plus facile... Pensez à tous les hétéros qui lui ont fait subir les 13 points précédents !



Vous pouvez compléter ce guide de prévention ici


Par exemple moi j'ai rajouté ça :


-Si vous êtes un homme hétéro, ne lui demandez pas "qu'est-ce que vous faites entre filles" demandez-vous plutôt ce que vous faites ou ne faites pas avec les femmes et fichez la paix aux lesbiennes.

-Si vous faites partie d'un groupe, d'un collectif, et qu'elle vous demande "est-ce qu'il y a des lesbiennes" n'allez pas croire que sa question est forcément sexuelle. N'oubliez pas que les lesbiennes se retrouvent presque toujours en minorité, sauf dans les espaces lesbiens.

-Si vous êtes une femme hétéra ne sursautez pas dès qu'elle vous effleure : les lesbiennes comme les femmes hétéras ont des gestes d'affection ou de solidarité, comme les femmes hétéras, elles ont été éduquées en "femmes" et elles ne sautent pas plus sur toutes les femmes que les hétéras ne sautent sur tous les hommes.

-Ne stressez pas si vous êtes dans une pièce où il y a des lesbiennes : c'est pas contagieux !

-Quand elle vous parle de ses relations avec les femmes, ne prenez pas cet air absent qui trahit votre profond désintérêt pour la chose : demandez-vous combien d'heures elle a passé à vous écouter parler de vos histoires de mecs.

-Si au cours d'une discussion une femme fait savoir qu'elle est lesbienne, n'allez pas croire qu'elle brandit son lesbianisme à tout bout de champs : vous ça se voit à 100 km, 24h sur 24 que vous êtes hétéros et c'est sa manière de signifier que son expérience (pas seulement sexuelle) diffère de la votre.

-Quand vous faites de l'information santé sexuelle femmes, n'oubliez pas qu'il n'y a pas que le coït comme pratique sexuelle; et d'ailleurs il n'y a pas que les lesbiennes qui diversifient leur pratiques sexuelles.

-Si une lesbienne participe à une réunion féministe, ne présupposez pas qu'elle est là pour draguer : les lesbiennes peuvent aussi avoir une conscience politique et il y a 100 fois mieux comme lieu de drague lesbienne qu'une réunion féministe !

-Si vous avez une librairie et qu'une lesbienne vous demande ce que vous avez comme littérature lesbienne, ne lui répondez pas que vous êtes contre la ghettoïsation culturelle : c'est rempli de littérature hétéro dans votre librairie...

-Ne dites pas à une lesbienne qui aime aller dans les bars ou les espaces lesbiens qu'elle se ghettoïse ! Elle passe 99 pour cent de sont temps presque exclusivement entourée d'hétéros.

-D'ailleurs ne parlez pas à une lesbienne de ghetto lesbien ! Vous allez la faire fantasmer et le dur retour à la réalité, ça fait mal !

-Ne dites pas à une lesbienne qui cherche un bar lesbien que vous êtes contre la getthoïsation et pour le mélange ! Vous prêchez une convaincue : à qui le dites-vous, toutes les lesbiennes aimeraient qu'il y ait plus de lesbiennes, de bisexuel-le-s, de gays, de trans, d'intersexes, de queers etc... à la boulangerie, au pmu du coin, au boulot, à l'école, dans son immeuble, dans sa famille, dans la rue etc...

-Ne demandez pas à une lesbienne « qui fait l'homme ? » ! Les hommes, on s'en fout (dans nos vies sexuelles) !

-Ne présupposez pas qu'une lesbienne est forcément féministe : il y a des lesbiennes qui sont féministes, d'autres qui ne le sont pas !

-Ne présupposez pas qu'une féministe est forcément lesbienne : il y a des féministes qui sont lesbiennes, d'autres qui ne le sont pas !

-Ne soyez pas surpris-e si une lesbienne parle d'autre chose que de son lesbianisme ! nous ne sommes pas que lesbiennes !

-Dans une soirée lesbienne, si vous êtes une femme, ne présupposez pas que toutes les lesbienne vont vous sauter dessus :

1) Vous n'êtes pas dans une soirée hétéro tendance bizutage

2) Vous n'êtes pas dans la rue, la nuit

3) Ok, Monique Wittig a dit « les lesbiennes ne sont pas de femmes » mais elle n'a pas dit que les lesbienne sont des hommes tendance australopithèques !

  1. -Ne faites pas des théories sur toutes les lesbiennes parce qu'une lesbienne vous a draguée de manière lourdingue : vous ne faites pas de théories sur tous les hommes même si vous croisez des lourdingues tous les jours !

 

-Ne dites pas à une lesbienne que vous envisagez le lesbianisme parce que les hommes vous déçoivent ! Elle est lesbienne parce qu'elle aime les femmes !


Allez, contribuez à ce guide à l'usage des hétéros au pays des lesbiennes !

Envoyez vos conseils ici !

Partager cet article

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article

commentaires

Pascaline 28/05/2014 08:02

Je pense que c'est trop de consigne pour une lesbienne, pourquoi ne pas vivre tout simplement comme moi. Etant lesbienne, la seule chose qu'il ne faut pas oublier c'est de se munir d'un gode ou
autres sextoys http://www.loveandmag.com/2013/10/14/quel-est-le-meilleur-sexshop-pour-un-achat-discret-de-sextoys/.

Vultsi 16/10/2013 05:13

(mec hétéro)
Alors j'ai vérifié : ok je ne suis pas tombé dans aucun de ces points :D Je ne vois même pas pourquoi certains posent la question "vous faites comment, sans pénis ?" C'est tellement indiscret... la
pudeur, la politesse, tout ça ? Pourquoi pas demander les résultats du dernier frottis vaginal pendant qu'on y est xD

la fameuse A 28/07/2009 23:18

Et une sur les lesbiennes qui aiment les androgynes ou les butchs : non, ce ne sont pas des hétérottes refoulées !

Non, non, non, toutes les lesbiennes n'utilisent pas de gods et quand bien même, non elles n'ont pas besoin qu'un homme leur fassent ça mieux et même si elles s'en servent, cela ne fait pas d'elles des hétéras qui s'ignorent ou qui ne veulent pas l'admettre. Remarque les hétéras utilisent bien des vibromasseurs ! A considérer avec Freud que cette perversion qu'est la masturbation est narcissique et que l'orgasme clitoridien est immature, eh bien les hétéras vibromasseuses seraient des lesbiennes refoulées puisque ces théories n’envisagent le lesbianisme que comme une recherche du même et une incapacité de dépasser le stade de l’enfance pour devenir une vraie femme qui ne voit plus en les autres femmes des mamans de substitution mais qui cherche à émuler la sienne et ainsi se marier à son tour avec un homme.
N'essayez pas de psychologiser une lesbienne, ne faites pas de piètres théories freudiennes, vous n'êtes pas psy et quand bien même, considérez qu'en rencontrant une lesbienne ds une soirée, vs n'êtes pas rémunéré pour ce diagnostic hâtif de charlantan et de toutes les façons on se moque de votre charité.

Ne dites jamais à une lesbienne à qui vous venez de sous-entendre qu’elle doit bien avoir un désir ou besoin d’homme que ce n’est « pas pareil » quand elle vous suggère une sodomie de temps en temps pr vous soulager. Arrêtez de sous-entendre qu’on ne peut être 100% lesbienne de peur de vous entendre rétorquer de dans ce cas, on ne peut être 100% hétéro et d’entendre parler d’universalité de la bisexualité
Non les lesbiennes ne sont pas "comme ça" pour mieux pouvoir exciter les hommes. Non, elles ne veulent plus faire l'objet de vos fantasmes quand on sait que les gays vous répugnent fortement en tant qu’hétérosexiste. Non, elles n'envisagent pas de plans à trois avec monsieur car ça s'appelle être bisexuelle , entre autres, à ce moment là ou ce que vous voulez d’autre mais sans doute pas lesbienne. Et puis, il faut savoir malgré tout que toute bisexuelle ne cherche pas le trio. La bisexuelle peut très bien être exclusive, si si . Elle peut aussi avoir une nette préférence pr l'un des sexes, auquel cas vous la verrez rarement avec des hommes et encore moins à quémander le trio.

Quant au fait de ne pas sursauter quand une lesbienne vous effleure ou de ne pas tjs croire qu'une lesbienne va forcément vous draguer si vous êtes une femme, de fait, il arrive très souvent qu'elles aient leur préférences tout simplement et votre bêtise, votre fermeture d'esprit et disons-le clairement, votre trop haute opinion de vous-même et votre orgueil noient complètement votre charme si tant est que vous en ayez un minimum.
Non la lesbienne n'est pas une poubelle ni une benne à tout prendre. Oui, elle a du goût, oui elle sait faire des choix affirmatifs et pas seulement par défaut ou désespoir. Qu’on se le tienne pour dit : non, elle ne saute pas sur tout ce qui bouge et qui ressemble un tant soit peu à une femelle.

Ne demandez pas à une lesbienne comment un couple lesbien fait un bébé, demandez vous comment toutes sortes d'hétéros font.

Ne commencez pas vos questions super privées et intimes sur le lesbianisme et qui déshabillent l'âme, l'être, l'esprit par "je ne veux pas te vexer ms" ou "je ne voudrais pas paraitre indiscret ms", vous savez vous-mêmes avec pareille introduction que la question est gênante, vs l'affirmez vous mêmes ! Ya des livres à profusion sur la question, allez vous cultivez par vous-mêmes. On est au 21ème siècle et Internet existe ! Est-ce que quand une lesbienne rencontre des hétéros, elle parle directement de ce qu'ils font avec leur entre-jambe ??? Ca s’entend souvent ça ? Vous-mêmes, vous le faites rarement entre hétéros de sexe opposé hormis sur Intenet. Pq alors quand vous venez à peine de nous rencontrez vous osez nous assenez d etelles questions en pleine face ?
Ne pas présenter une lesbienne à des amis (surtout hétéros) en la désignant comme « la lesbienne », et si vous nous traitez comme des êtres humains tout simplement et des véritables amies : non nous ne sommes pas des attractions ni les lesbiennes de service.

Inutile de dire à une lesbienne que vous venez de rencontrer que vous en connaissez une autre, à moins qu’elle vous dise qu’elle cherche à en rencontrer. Pis encore, inutile de lui demander si elle la connait : moi je connais un hétéro qui habite vers l’esplanade et qui est à la fac à Strasbourg, tu le connais ?
Tiens, ah bon, tu es Noir, ben je connais un Noir, tu ne le connaitrais pas par hasard ?
C’est total stupide
Pis encore (augmenté à la puissance 3): arrêtez de vouloir lui présenter de la lesbienne à peine a-t-elle dit qu’elle l’était. Il semblerait qu’elle soit assez grande pr dire si elle veut qu’on lui présente des gens, quelles que soient leur origines, expériences, identité, ou orientation.