Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 17:22
batwoman.jpg

LES LESBIENNES BOUGENT ET S'ORGANISENT EN ALSACE !!!

 

 

Où en étions-nous à l'automne 2008 ?

 

En Automne 2008, on pouvait lire les plaintes des lesbiennes sur differents forums : « y a rien en Alsace ! » « Où sont les lesbiennes à Strasbourg / en Alsace !!! » etc... Ce n'était pas tout à fait vrai, mais les infos circulaient mal, nous n'étions pas organisées en réseau et nous étions probablement un peux plus privilégiées à Strasbourg qu'ailleurs en Alsace : Une association lesbienne parmis les plus anciennes de France, La Lune, qui depuis 30 ans organise des soirées lesbiennes et propose des permanences mensuelles; une association de lesbiennes et bisexuelles plus récente mais très dynamiques, République du Glamour, qui organise soirées et évènements tous les mois depuis près de 4 ans, des lesbiennes militantes et très actives éparpillées dans différents groupes féministes, LGBTI ou transpédégouines... Il y avait déjà de quoi faire mais il fallait être ultra-initiée pour être au courant de ce que faisaient les unes et les autres, ce qui était d'autant plus difficile qu'il n'y avait pas de bars ou de lieux lesbiens à Strasbourg (les bars Gays étant très peux fréquentés par les lesbiennes). Nous n'avions que une à deux soirées lesbiennes par mois pour nous retrouver, ce qui faisait un peu court pour tout à la fois rencontrer des amies, des amantes, échanger des infos et nous organiser...

 

 

Comment est née LeZ Strasbourgeoises ?

 

Je me suis alors rappelée cette devise : « quand quelque chose manque, on n'est jamais mieux servi que par sois-même ». Et un livre m'a inspirée à ce moment-là : « Le manifeste lesbien » de Pauline Londeix. Dans ce livre, entre autre, Pauline Londeix fait le constat du manque d'espaces lesbiens en France, de l'invisibilité des lesbiennes dans les milieux « gays » et de l'inadaptation de ces milieux aux lesbiennes (bars trop chers, différence de culture etc...), et elle appelle les lesbiennes à s'organiser pour créer des réseaux, des lieux etc..., ce qui n'est d'ailleurs pas incompatible avec la mobilisation avec les trans', les intersexes, les bi-e-s, les gays et les femmes ! Moi qui passais mon temps à déplorer le manque de lesbiennes dans les mobilisations locales, ça m'a fait tilt ! Comment espérer une mobilisation des lesbiennes dans la région s'il n'y existe même pas de quoi tout simplement vivre son lesbianisme, des espaces de convivialité, des réseaux etc. ?

C'est ainsi qu'a été créé le blog « LeZ Strasbourgeoises », avec un agenda qui regroupe tous les rendez-vous lesbiens, LGBTI et féministes de la région.

Avec quelques copines nous avons lancé les apéros « Lesbiennes & Friends », d'abord de manière informelle, puis de manière un peux plus officielle en faisant un partenariat entre leZ Strasbourgeoises, Evolution, et Milite-Terre. En parrallèle, nous ne manquions pas de nous rendre autant que possible à tous les évènements lesbiens et où LGBTI, sans oublier les activités militantes. Au-delà des apéros, leZ Strasbourgeoises a également organisé des évènements culturels tels que projections-débats  et conférences (avec Natacha Chetcuti et King's Queer), s'est investies dans de nombreuses campagnes militantes LGBTI et est amené à faire de l'entre-aide et du soutien.


 

Comment s'est créé le réseau Lesbien à Strasbourg ?

 

A partir de l'automne 2008, du fait de rencontres de plus en plus fréquentes, des liens se sont noués très vite entre lesbiennes de différentes associations ou éléctrons libres ! Le fait de faire un agenda commun sur ce blog a été l'occasion de nous coordonner. Evolution, association LGBTI étudiante, était initialement une association principalement masculine, mais s'est très rapidement et très nettement féminisée en 2009, du fait du dynamisme de sa présidente Orianne. L'autre association étudiante, Over The Rainbow, plus militante, était depuis près de 2 ans majoritairement portée par des femmes et des trans'. A la même époque, La Lune a connu un nouveau regain d'activité et d'engagement militant, sous l'impulsion chaleureuse d'Irène, sa présidente, de Marysa sa compagne, et d'autres membres de La Lune. République du Glamour maintenait son dynamisme et proposait régulièrement soirées et évènements, et Vicky et Sarah-Jane on été les premières à s'adapter dans le sens de la coordination entre lesbiennes à Strasbourg. Agathe a créé Milite-Terre, association originale, tout à la fois LGBTI, écologique et de défense des animeaux. D'autres, telles, Nadia, Rita, Nadine, Lucie, Aurélie, Nathalie, Jane, Clémence, Estelle, Laure, Charlotte, Claire, Valérie et bien d'autres, investies dans diverses associations LGBTI, ou en lien avec des réseaux plus informels de lesbiennes, ont largement contribué à la création d'un réseau de lesbiennes à Strasbourg. Et ce réseau, convivial et informel a grandement facilité une plus grande coordination interassociative en milieu LGBTI. Plusieurs lebiennes ont rejoint le projet de création d'un centre LGBTI et s'y investissent. Un groupe féministe s'est récement créé à Strasbourg, Les poupées en pantalons, qui publie un journal, et -chose assez rare de nos jours- composé au moins pour moitié de lesbiennes. Enfin, à défaut de bar lesbien, nous avons décidé de « coloniser » un bar; nous avons jeté notre dévolu sur la Stub, où se réunissaient déjà de temps à autres d'autres groupes LGBTI et qui avait toutes les conditions requises : suffisament d'espace pour s'y réunir nombreuses, et des tarifs raisonnables. Nous y avons été chaleureusement accueillie par Liz, la patronne, et depuis La Stub est véritablement devenue un « repaire de lesbiennes ». Les Epines, café associatif alternatif à Neudorf, proposent régulièrement projections-débats, conférences-débats et apéros pour les lesbiennes et les LGBTI. Tout s'est mis en place en moins d'un an, et aujourd'hui, à Strasbourg, nous en sommes là : Plusieurs évènements par semaine, festifs, culturels ou militants, un bar où nous retrouver, plus de lesbiennes dans les mobilisations et les associations, et une foule de projets. Aux apéros, débarquent régulièrement des nouvelles, tout comme aux permanences de La Lune et le réseau s'étend de plus en plus. Une solidarité lesbienne qui s'est renforcée, et qui a eu l'occasion de faire ses preuves à plusieurs reprises. Une création lesbienne de plus en plus dynamique dans la région, avec des auteures de Romans lesbiens telles Dina Mann et Barbara Schuster, des groupes musicaux tels « Suce Ma Mirabelle », des plasticiennes telles Ariane et d'autres très nombreuses !

Mais il reste encore du boulot ! Les lesbiennes de plus de quarante ans sont encore trop rares dans les soirées et les apéros. S'il y a plutôt plus de diversité sociale qu'ailleurs, le milieu lesbien a Strasbourg reste encore très majoritairement « blanc », « urbain » et cisgenre (contraire de transgenre, or il y a des lesbiennes transgenre...). La nécessité d'être plus nombreuses à être actives et investies, et d'éviter de s'embourber dans les « histoires » et les « psychodrames ». Mais nous sommes sur la bonne voie et du chemin a déjà été parcouru !!!

 

Nous avons encore du pain sur la planche en Alsace !

 

La vie lesbienne s'est nettement améliorée à Strasbourg, mais l'écart s'est creusé avec le reste de l'Alsace. Régulièrement, via le blog, des lesbiennes m'écrivent et se plaignent de leur isolement à la campagne. Pour ce qui est des villes, les lesbiennes de la région de Mulhouse, Colmar, Haguenau etc... font des centaines de kilomètres en voiture par tous les temps pour se rendre à des soirées sur Strasbourg, circulent d'une ville à l'autre pour se retrouver, alors que les Strasbourgeoises, qui ont maintenant nombre de chose à portée de main, renaclent à s'organiser et co-voiturer pour se rendre ne serait-ce qu'à Erstein où ont maintenant lieu les soirées de La Lune voire ont la flemme d'aller jusqu'à Neudorf ou Les Epines proposent aussi des soirées lesbiennes...

 

 

Colmar et Mulhouse s'organisent !!!

 

Mais sur Colmar et Mulhouse, les choses bougent aussi !

 

Eva a créé tout récement « Lesboland à Colmar » et le premier apéro lesbien à Colmar, au Poussin Vert, a été un franc succès : une quarantaine de lesbiennes, de Colmar et de la région, mais aussi de Mulhouse et de Strasbourg et même de Lyon et de Tours. Etaient également présentes, Dina Mann, « Suce Ma Mirabelle », des membres de La Lune, d'Evolution, de LeZ Strasbourgeoises. Une soirée historique et très émouvante !!! Il fallait voir ce bar envahi par les femmes un vendredi soir, c'était magnifique !!! Devant ce succès, le patron du poussin vert a proposé que des soirées exclusivement lesbiennes soient organisées des vendredis ainsi qu'un concert de « Suce Ma Mirabelle ». Un bar gay vient d'ouvrir à Colmar, où aura probablement lieu le prochain apéro lesbien; le patron propose pour l'occasion, un spectacle transformiste Mylène Farmer gratuit. Colmar s'avère également être un bon point de convergence pour les lesbiennes de toute l'Alsace, et de grandes rencontres y sont envisagées, notament un campement lesbien cet été. Eva se démène dans tous les sens pour les lesbiennes de Colmar : elle anime un forum, un profil facebook, prends des contacts, réfléchit à des projets, organise les prochains apéros, entretient des liens avec les associations lesbiennes Strasbourgeoises. Mais attention, pour que tout cela se pérennise, Eva va avoir besoin de coups de mains et de relais !!! Avis aux lesbiennes de Colmar !

 

A Mulhouse, Maud et Mab viennent de lancer le réseau L Sass Events. Pour l'instant on peut retrouver ce réseau via une page facebook. L'idée de ce réseau sur Mulhouse a germé lors de l'apéro à Colmar. Maud et Mab ont déjà fait une première expérience qui leur a permis de constater les potentialités d'un réseau Mulhousien : à l'occasion de nouvel an, elles ont organisé une soirée privée lesbienne, avec quelques amies; chacune a invité ses amies lesbiennes de la région et elles se sont retrouvées à 60 pour une soirée qui n'était même pas annoncée publiquement ! Maud et Mab ont donc de bonnes raisons de penser qu'un apéro lesbien à Colmar attirerait pas mal de monde. Via les sorties au Jet 7 ou ailleurs, elles sont déjà en lien avec nombre de lesbiennes de Mulhouse et ont fait connaissance avec un groupe de lesbiennes de Montbelliard qui font le déplacement dès que l'occasion se présente et répondent présentes à toutes propositions. Maud et Mab ne reculent devant rien : elles n'ont pas hésité à affronter la tempête de neige et à parcourir des kilomètres pour se rendre à la « soirée Reines » de la Lune à Strasbourg, proposant une rencontre entre responsables associatives, porteuses de projets etc..., afin de rencontrer d'autres responsables associatives sur Strasbourg. Nous avons donc pu discuter de leur projets et elles ont pris des contacts et des RDVs. Maud et Mab ne souhaitent pas se cantonner aux apéros, mais envisagent aussi d'autres évènements, culturels ou artistiques. Un premier apéro est envisagé en Février. La date n'est pas encore fixée. Pour lancer cette dynamique, la solidarité et la présence de lesbiennes de Strasbourg et Colmar serait bienvenue ! Là encore, Maud et Mab vont avoir besoin de coups de mains et de relais sur place ! Avis aux lesbiennes de la région de Mulhouse ! Vous pouvez rejoindre L Sass Events sur leur page facebook !

 

Il faut souligner le mérite de Eva, Maud et Mab ! Ce sont des jeunes femmes dynamiques, résolues, responsables et chaleureuses ! Ici à Strasbourg, la création d'un réseau lesbien a pu s'appuyer sur une activité associative lesbienne déjà existante et est maintenant porté par un réseau intergénérationnel regroupant des femmes de tous âges et d'expériences très variée. Eva, Maud et Mab s'attèlent à une tache plus difficile et cela requiert notre solidarité à nous lesbiennes de Strasbourg ! La Lune a d'ores et déjà annoncé que Lesboland à Colmar et L Sass Events pourraient compter sur son aide. LeZ Strasbourgeoises répond également présente. Une coopération Mulhouse-Strasbourg-Colmar est d'ores et déjà envisagée. Un réseau de lesbiennes d'Alsace pourrait aussi trouver sa place dans le futur centre LGBTI Strasbourg-Alsace, sans pour autant centraliser toutes les rencontres sur Strasbourg ! Alors, avis aux bonnes volontés !!!

 

 

Un réseau lesbien en Alsace ?

 

J'espère pouvoir un jour écrire la suite de cet article et pouvoir annoncer la création d'un réseau de lesbiennes à Haguenau par exemple, ou la créations d'associations ou de collectifs dans des communes plus petites ! J'espère pouvoir annoncer régulèrement que le réseau de lesbiennes alsaciennes s'étend et s'organise de plus en plus ! Celles qui souhaitent organiser quelque chose dans leur commune savent maintenant qu'elle peuvent compter sur l'aide de lesbiennes de Strasbourg, et probablement, d'ici peux sur l'aide de lesbiennes de Colmar et Mulhouse ! Avis aux interessées !!! Et puissions-nous donner des idées à nos amies des autres régions !

Partager cet article

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article

commentaires

king's queer 11/01/2010 18:49


Super initiative et trés chouette article.Merci à celles qui se bougent et montent des réseaux!!!! Amours et révoltes toujours.