Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:55

attention

 

lastreatment.com-GIF.GIF

 Campagne de Aides : "lastreatment.com"

 

1ER DECEMBRE :2010 :

MOURIR N’EST PAS MOINS PENIBLE AU SOLEIL !

 

 

A Strasbourg c’est sous une dense et glaciale chute de neige que ce slogan a été repris à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida. Les militants de Aides ont distribué des billets d’avion « aller simple » vers la mort, pour illustrer la scandaleuse politique que le gouvernement français entend légaliser et généraliser. Pour protester contre une loi qui était en discussion au Sénat le 1er Décembre, Aides a lancé la campagne choc « lastreatment. com ». Le mot d’Ordre de Aides Bas-Rhin était « Droit à la santé pour tou-te-s, y compris en France ».

 

 

Communiqué inter-associatif du 1er Décembre 2010 : ACT UP Paris , Association des Familles Victimes du Saturnisme , AIDES , Collectif des Accidentés du Travail handicapés et Retraités pour l'Egalité des Droits , CIMADE , COmité MEDical pour les Exilés , Créteil solidarité , Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs/euses Immigré-e-s , Fédération des Tunisien-ne-s pour une Citoyenneté des deux Rives , Groupe d'Information et de SouTien des Immigré-e-s , Ligue des Droits de l'Homme , Mouvement Français pour le Planning Familial , Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples , Observatoire du Droit à la Santé des Etranger-e-s , Prévention Action Santé Ttravail pour les Transgenres

 

 

Mourir n’est pas moins pénible au soleil!

 

Nouvelles victimes collatérales de la politique xénophobe du gouvernement : les étrangers malades, qui voient leur droit de séjour aujourd’hui remis en cause. Les sans-papiers ne sont pas non plus épargnés, bientôt victimes de nouvelles restrictions d’accès à l’Aide médicale d’Etat.

 

Aucune trêve n’est prévue, même pour le 1er décembre, pourtant journée mondiale de lutte contre le sida. C’est en effet le jour choisi par les sénateurs pour discuter des récentes attaques contre le dispositif d’accès aux soins des migrants les plus démunis : l’Aide médicale d’Etat (AME). Si le Sénat confirme la disposition votée par l’Assemblée le 2 novembre dernier, les conditions d’accès à l’AME seront sévèrement durcies. L’Etat offrait jusqu’à maintenant une aide médicale gratuite à tous les sans-papiers ayant moins de 634 euros par mois pour vivre. L’instauration d’un droit d’entrée de 30 euros, et la limitation du panier de soins couvert par l’AME auront pourtant de graves conséquences sur l’accès aux soins d’un public déjà vulnérable, et sur la santé publique sur notre territoire.

 

Plus grave encore, c’est aujourd’hui le droit au séjour des étrangers gravement malades qui se trouve menacé. Ce sont plusieurs milliers d’étrangers séropositifs et atteints de maladies chroniques, jusqu’ici en situation régulière, qui seront menacés d’expulsion vers des pays où il n’existe aucune garantie d’accès effectif aux soins et aux traitements.

 

« Après les charters de la honte, bientôt les charters de la mort ? »

 

Derrière ces récentes attaques contre l’accès aux soins des étrangers malades, c’est la vie de dizaines de milliers de personnes qui est directement menacée. Mais les migrants ne seront pas les seules victimes de cette politique sanitaire cynique et irresponsable : la société toute entière en paiera les pots cassés. Non-sens absolu sur le plan économique, ces mesures coûteront au final plus cher à la collectivité et mettent en péril la santé individuelle des personnes, comme la santé publique sur notre territoire. En particulier, en laissant des personnes séropositives sans un accès décent aux soins, en les poussant à la clandestinité, on favorise clairement la transmission du virus dans notre pays.

 

Le 1er décembre, nous, associations de lutte contre le SIDA, associations de malades, associations de défense des étrangers, associations de médecins avons décidé de protester contre la xénophobie d’Etat. Nous avons organisé une « flash-action » devant la préfecture de Police de Paris, déguisés en plagistes et entonnant tous ensemble le célèbre refrain d’Aznavour. Car le gouvernement semble penser que la maladie est « moins pénible au soleil ».

 

Non, mourir n’est pas moins pénible au soleil !!

 

Liste des organisations signataires : ACT UP Paris, AFVS, AIDES, CATRED, CIMADE, COMEDE, Créteil solidarité, FASTI, FTCR, GISTI, LDH, MFPF, MRAP, ODSE, PASTT

 

 

Si vous voulez vous faire une idée des horreurs à venir, voyez ce qui est arrivé à Ardi, enfant polyhandicapé ayant besoin d’un traitement complexe, expulsé au Kosovo le 4 mai dernier, où les soins dont il a besoin ne sont pas disponibles, et qui est en train d’y mourir :

Un article sur Rue 89 récapitulant son parcours et faisant le point sur sa situation actuelle.

Le Blog d’Ardi, avec la lutte menée au jour le jour par son collectif de soutien

La pétition pour réclamer le retour d’Ardi et de sa famille en France

 

Pour ce genre d’expulsion, la préfecture se heurte tout de même à des contraintes juridiques dans le contexte de la législation actuelle. Il lui a fallu déployer des efforts à coup de commissions d’experts complaisants pour contourner l’obligation de vérifier qu’Ardi avait effectivement accès aux soins que nécessite son état de Santé au Kosovo. A l’heure actuelle, l’état de santé d’Ardi et de l’avis des médecins traitants français d’Ardi, mais aussi de l’avis des médecins du kosovo eux-mêmes, les rapports des experts français sont démentis, ce qui oblige au moins l’état français à fournir à cette personne gravement malade un minimum de traitements non accessibles au Kosovo. Si la loi en discussion au Sénat passe, cette scandaleuse pratique pourra se généraliser  tous les jours en toute légalité, sans que l’état français n’ait à assumer la moindre responsabilité après l’expulsion. En clair, avec cette loi, Ardi serait peut-être déjà mort à l’heure actuelle !

Partager cet article

Repost 0
Published by leZ Strasbourgeoises - dans Actu
commenter cet article

commentaires