Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Création du logo pour leZ Strasbourgeoises : Joana

bannière violette et jaune

15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 00:08


TRANSPHOBIE TRES ORDINAIRE EN MILIEU LGBT :

« QUAND T'AURAS UNE MOUSTACHE, JE TE DIRAIS IL »


Communiqué du groupe King's Queer du 12/03/08


TRANSPHOBIE À PARIS...


« Concerto d'un Transboy et d'une Gouine » l'énoncé est clair sur tous nos supports de communication, de présentation de King's Queer. Rien n'est caché, tout est dit, justement dans un souci de militantisme, de visibillité. Remettre en question les genres, le système binaire...

Nous voilà programmés dans un des hauts lieux parisiens lesbiens.

On arrive après 6h de route, personne ne nous dit bonjour. On était sensés jouer le soir même. Bonjour l'acceuil ! Apres avoir poireauté, une espèce de matrone nous adresse enfin la parole pour s'adresser à nous au féminin, on lui explique gentiment - étant donné que je suis transboy - que le masculin est plus adapté. Elle me regarde et me rétorque dédaigneusement: « Quand tu auras une moustache, je te dirais il »... On est dans un lieu LGBTI ?...

Wouaw on s'est dit, on est chez les australopithèques !


Quand on arrive enfin à faire un semblant de balance, une balance sans son, car il ne fallait pas trop déranger les clients! (du jamais vu!), on attaque notre morceau « Paragraphe 175 »* : voilà le staff du lieu horrifié qui nous demande de nous taire car des mots comme « enculé, pedé, sales gouines » vont faire fuir les gens à l'heure de l'apéro. Un comble !


Pourquoi nous avoir programmé ? On s'interroge encore...


On ne parle même pas de l'espace scénique, des contraintes et mauvaises conditions de l'acceuil des artistes malgré le repas royalement offert (fait rare dans un bar!)... Jusqu'à l'arnaque au moment du défrayement. En général, on est les premiers à jouer à perte pour soutenir les asso', les collectifs...Mais là, dans un lieu de pur business et d'abattage de la clientèle, ne pas repartir avec notre dû, la pillule a du mal à passer.

Nous sommes militants, mais nous sommes aussi des artistes, et le fait de ne pas pouvoir faire notre job correctement nous frustre et risque de nous discréditer.


Heureusement la queer family était venue nous soutenir. Les langues se sont déliées plus tard : en effet, on a appris qu'un transboy qui a bossé dans ce lieu pendant un an s'est fait appelé « elle » pendant tout ce temps! Magnifique...


Voilà le récit d'une transphobie ordinaire...


King's Queer

www.myspace.com/kingsqueer

www.kingsqueer.over-blog.com

www.bloggay.com/blogs/www.kingsqueer/

kingsqueer@yahoo.fr



  • * « Paragraphe 175 » est le morceau que vous entendez sur ce blog. Le groupe King' Queer est passé à Strasbourg en Novembre à l'occasion de la soirée « Nos corps sont des scandales ! ». Il rejoue à Strasbourg en Mai à l'occasion de la journée contre la trans-homophobie et en Juin à l'occasion de la semaine des visibilités. Il joue prochaînement à Paris et à Lille. Voir leur dates.



Rien ne me met tant en colère que la transphobie de venant de lesbiennes de gays ou de féministes !

Il me semble que lesbiennes, féministes, gays sont très bien placées pour savoir à quel point la dictature des normes de genre peut être nuisible.

Ce qui est arrivé au groupe King's Queer me rappelle de multiples autres histoires pas très avouables :

-Une copine transgirl qui avait voulu aller dans une association lesbienne à Strasbourg et à qui on avait répondu qu'elle pourrait venir quand elle se serait faite opérer (c'était il y a plusieurs années et fort heureusement, cette association a changé de position depuis).

-L'animosité de certaines lesbiennes à l'égard des transboys aux UEEH il y a deux ans.

-Certains transboys en pré-transition qui sont dans le milieu lesbien à Strasbourg et qui n'osent pas parler ouvertement de leur identité de genre de peur d'être rejetés du seul milieu qui ne leur soit pas totalement hostile.

Combien de temps cela va-t-il continuer et sommes-nous seulement conscientEs des dégats que nous causons et du tort que nous faisons à nos propres lutte ?!

Parce que la transphobie chez les lesbiennes et les gais c'est pas une fiction, pas plus que la biphobie, sans parler de l'indifférence et de l'ignorance qui prévaut à l'égard des intersexes ! Et sans parler du sexisme de nombre de gays ! Nous paradons derrière le sigle LGBTI, nous comptons sur la solidarité des autres et nous oublions que dans ce sigle il y a T comme Trans', I comme intersexes et B comme bisexuelLEs tant nous nous enfermons dans le purisme idéologique de la vraie lesbienne, du vrai gay, de la vrai femme etc... qui conforte le sytème hétérosexiste !


Une gouine moustachue (la moustache ne fait pas le genre...)

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 04:01


UN REPRÉSENTANT DES LUTTES LGBTI EN IRAN  RENCONTRE UN MEMBRE DU GOUVERNEMENT IRANIEN À GENÈVE



Communiqué du 9 mars 2009 de IRanian Queer Railroad - IRQR (traduction de l'anglais au français)

Contact : info@irqr.net



Dans les locaux de la Conférence pour les Droits de l'Homme de Genève, Arsham Parsi put rencontrer le représentant du gouvernement Iranien. C'était une chance. Parsi à fui l'Iran en 2005. Bien qu'il ait gardé un profil bas sur ses travaux d'avocat, la police avait découvert qu'il était un activiste défendant les droits des homosexuels. Mais Genève ne se trouvait pas sur le territoire de la République Islamique.


Les droits des homosexuels sont considérés comme un sujet de controverse dans le monde entier. Actuellement il y a 58 pays qui punissent l'homosexualité dont neuf de peine de mort. Le régime du président Iranien Mahmoud Ahmadinejad est si horrible qu'à 28 ans, Parsi avait décidé de dédier sa vie à combattre son extrème brutalité. "Un ami m'a dit un jour que je n'avais pas décidé de devenir un activiste," explique Parsi. "La société m'y a contraint."


L'histoire en détails sur www.irqr.net


Note : remerciements spécciaux à tous les alliés de l'IRQR qui soutiennent notre cause. Merci de visiter le "Iranian Queer Asylum Seekers in Turkey and Germany" sur notre site web.



IRanian Queer Railroad - IRQR

www.irqr.net

info@irqr.net

(001) 416-548-4171

414-477 Sherbourne St.

Toronto, On - M4X 1K5

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:07



FOIRE GUINGUETTE
DES EPINES AU MOLODOÏ


VENDREDI 13 MARS A PARTIR DE 20H AVEC
  LES EPINES  AU   MOLODOÏ
19, rue du ban de la roche, Strasbourg

Foire Guinguette des Epines ! 

Big Fiesta en soutien aux Epines ! Baloche, concerts, spectacle, stands de foire... la nuit sera chaude ! Des artistes, de la « communauté » LGBTI et d'autres aussi se mobilisent pour soutenir les Epines et surtout nous offrir une soirée inoubliable ! Un spectacle musical : « Le souffle de l'errance » conte urbain sur le nomadisme, tout à fait d'actualité en ces temps de chasse aux migrantEs, par "les Brûleurs de Vie" nos nomades amiEs transboy et lesbienne Grib et Laëtitia que nous connaissons déjà par leur groupe « King's Queer » (dont vous entendez la chanson "Paragraphe 175" sur ce blog) qui nous avait enchantéEs lors de la soirée « Nos corps sont des scandales » en Novembre ! Des concerts ! Ava Anarky & Cassandre Lunaire, gothique progressif par deux transgirls; nous avions déjà pu découvrir la voix extraordinairement baroque de Cassandre cet automne à la soirée « Nos corps sont des scandales » et l'année dernière à l'occasion de la soirée du 8 Mars à la Friche; le son métal de la guitarriste Ava Anarky apporte une très belle dimension musicale au duo ! « Zarga » que nous avions déjà plébiscité lors d'une soirée RDG rue Saglio cet automne, avec notre bien aimée Baboun, déjà célébre dans la communauté lesbienne avec son polar « Entre les mailles » et son charme un peu gavroche. « Bal Pygmé », qui s'ils ne font pas particulièrement partie du monde LGBTI sont très appréciéEs de nombres de lesbiennes qui se sont rendue à leur concert à l'Artichaud, ou me harcellent pour savoir quand sort leur CD; il faut dire que leurs chansons, en français, en arabe, en alsacien et même en latin, à la fois drôle, entraînantes et émouvantes, sur l'exil, les discriminations, les métissages, mêlant les cultures arabes, juives, françaises et alsaciennes, nous vont droit au coeur, et Malika la chanteuse nous fait fondre et les musiciens nous enchantent !
De 20h à 2h du matin
Buvette et repas sur place.

Entrée : 5 euros

Contact : epinescafe@gmail.com

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:51


URGENT !!!
OMER AHMETOVIC EXPULSABLE MERCREDI 11 MARS 2009 !!!


Communiqué de RESF 67 du 07/03/09

Contact : resf.67@laposte.net


Bonjour à tou-te-s

Une très mauvaise nouvelle : M AHMETOVIC a reçu une réponse négative à sa demande d'asile, il est maintenant expulsable à tout moment. Le tribunal a prolongé son expulsion de 5 jours, expulsion prévue le 11 mars, c'est à dire mercredi.

Il faut donc agir très vite.

Merci de prendre le temps d'envoyer fax ou mails à la préfecture du Bas-Rhin pour demander sa libération. C'est URGENT!!!!!!

RESF 67

resf.67@laposte.net


Coordonnées de la préfecture, lettre type et infos complémentaires ici



Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 04:38



Bon, il faut se remonter le moral de temps en temps !
Alors, voilà un scoop :
Batwoman est lesbienne !!!
Si si !...
Et en plus elle est rousse !
La voilà :

 


Pas mal non ?
Si vous ne me croyez pas qu'elle est lesbienne allez voir
ici, et , c'est écrit noir sur blanc !
Qui s'y colle pour traduire la BD en alsacien ???

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 15:08



DES PARLEMENTAIRES HOMOPHOBES VEULENT EXCLURE LES FAMILLES HOMOPARENTALES DU PROJET DE LOI VISANT A RENFORCER LE STATUT DE BEAU-PARENTS !

LES ASSOCIATIONS LGBTI APPELLENT A SE MOBILISER !


LA LUNE
APPELLE A RASSEMBLEMENT LE DIMANCHE 8 MARS 2009 A 17H PLACE KLEBER A STRASBOURG !


Communiqué de presse de La Lune du 05/03/2009


"Projet de loi visant à renforcer le statut de beau parent, y compris dans les familles homoparentales."

 

Ce projet est décrié et suscite énormément de controverse aux sein du gouvernement à savoir que trop de parlementaires sont contre le fait d'y inclure les familles homoparentales, ce qui est tout simplement inacceptable.

Si, sous la pression des différents groupes qui sont contre le fait d'y inclure les familles homoparentales, cette loi devait voir le jour, une fois de plus nous serions exclu(e)s et nous resterions sur le bord de la route. En 2006, 300 parlementaires étaient contre l'homoparentalité, ce sont quasiment les mêmes à ce jour.

*Rejoignez nous, toutes et tous, concerné(e)s ou pas, dimanche, le 8.3.2009, place Kléber à 17heures, afin de montrer notre détermination et notre colère.

Si nous ne nous mobilisons pas,nous ne pourrons pas nous lamenter sur notre sort, nous n'aurons que ce que nous méritons.

Aucuns droits ne sont tombés du ciel, il a toujours fallu aller les arracher.

 

L'Equipe de La Lune.


La Lune

lalune67@ifrance.com


*La Lune a appelé à rassemblement pour le 8 Mars pour de la défense des droits des femmes. Voir appel de la Lune . Les revendications de ce rassemblement s'élargissent donc au présent appel.




Communique de VELA (Vigilance LGBTI Aix) du 04/03/2009


IL Y A 10 ANS ....


Il y a 10 ans, à l'occasion de la création du PACS, nous avions connu les pires déchainements de haine homophobe.

Des manifestants criant dans les rues « les pédés au bûcher »...

Des parlementaires proposant de faire établir les PACS par les services vétérinaires...

Des « intellectuels » sociologues ou philosophes, de droite comme de gauche, laissant éclater leur mépris pour bien établir notre infériorité...

Il y a 10 ans, c'était contre nous le temps de la haine mais ...

Il y a 10 ans, c'était aussi pour nous le temps de la colère !!!


Aujourd'hui, à l'occasion du projet de loi concernant le statut des beaux-parents, ceux qui nous attaquaient il y a 10 ans se remettent en ordre de marche pour nous agresser de nouveau.

Leur haine ne s'est pas éteinte.

Leur intolérance est toujours aussi tenace.

Leurs arguments toujours aussi stupides.


La société allait s'effondrer (à minima) à cause du PACS.

Aujourd'hui, la société va s'effondrer si le statut des beaux-parents reconnaît les couples de même sexe.


Le groupe VELA revendique une stricte égalité de droit entre homos et hétéros, pour la co-parentalité comme pour tout le reste.


QUE NOTRE COLERE GRONDE CONTRE LES HOMOPHOBES !


VigilancE Lgbti Aix

vigilance.lgbti13@yahoo.fr




Communiqué de SOS Homophobie du 04/03/2009


CHRISTINE BOUTIN SUR LA MÊME LIGNE QUE LE FRONT NATIONAL


Le projet de loi sur les droits des beaux-parents doit permettre à celui qui élève un enfant d'avoir des droits dans le cadre de l'autorité parentale partagée.


La ministre du Logement, Christine Boutin, a critiqué ce projet de loi qui fait référence aux "foyers composés de deux adultes du même sexe" : "Je n'accepterai pas que l'on reconnaisse l'homoparentalité et l'adoption par les couples homosexuels de façon détournée", a affirmé Christine Boutin. (...) Le fait de reconnaître le statut du beau-parent risque de mener à la reconnaissance objective de l'homoparentalité et de l'adoption par les couples homosexuels", a-t-elle dit, défendant le fait que "l'enfant pour se structurer a besoin d'un papa et d'une maman" occultant, sans aucun doute de façon délibérée, toutes les études menées dans les pays nordiques et en Amérique du Nord qui prouvent que les enfants de familles homoparentales grandissent et se développent tout à fait normalement.


Christine Boutin s'aligne ainsi sur la position du Front National, qui par la voix de Marine Le Pen affirme "qu'à l'évidence la loi ne doit en aucun cas consacrer le fait qu'un enfant peut avoir un père et une mère du même sexe".


SOS homophobie constate une fois de plus que Christine Boutin, qui a plusieurs fois démontré qu'elle fait passer l'intolérance d'une certaine interprétation de la Bible avant la laïcité inscrite dans la Constitution, défend, comme le Front National, une vision de la famille aux antipodes de l'évolution sociale et culturelle moderne.


SOS homophobie pense aux dizaines de milliers d'enfants élevés par des familles homoparentales, aux deux millions d'enfants vivant en familles recomposées, et aux 3 millions en familles monoparentales et revendique la reconnaissance de ces familles, de leurs droits et la sécurisation juridique du statut de ces parents et de leurs enfants.


SOS Homophobie

sos@sos-homophobie.org

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 22:29



NEWS LESBOSTRASBOURGEOISES !



L'AGENDA LESBOSTRASBOURGEOIS FAIT PEAU NEUVE !


Ces derniers temps je n'arrivais plus à mettre en ligne les évènements annoncés, confrontée à d'insurmontables bugs d'over-blog, suant à grosses gouttes à chaque fois que je devais ajouter 4 lignes sur une page d'agenda... et des évènements, il y en a de plus en plus ! Ce week-end j'ai donc reconstruit le blog, en particulier l'agenda, pour pouvoir y entrer facilement un grand nombre d'informations. Et désormais, chaque événement de l'agenda apparaît sous forme d'article, ce qui vous permettra de commenter les évènements et de donner ainsi un retour aux organisatrices/teurs ou de motiver la participation à l'évenement. Cela pourrait aussi faciliter les proposition de co-voiturage pour se rendre aux soirées éloignées géographiquement, ou plus largement le développement de la solidarité ! Bien entendu les commentaires dans le respect des règles de la courtoisie, ni insultes, ni diffamation ! Attention, l'agenda de mars contient tellement d'évènements qu'il s'étend sur deux page (en bas de page cliquer sur 2) !


L'AGENDA LESBOSTRASBOURGEOIS EXPLOSE LITTERALEMENT EN MARS !!!


Si vous n'avez pas visité l'agenda depuis quelques jours, vous aurez une sacrée surprise ! Pas moins de 23 évènements lesbiens, féministes, LGBTI ou très LGBTI friendly ce mois-ci ! Plus du double de ce qui se passe haituellement !


Les raisons ?


Un afflux de programmation féministe du 7 au 15 mars, à l'occasion du 8 mars, journée internationale des femmes. Au passage, n'oubliez pas de venir au rassemblement dimanche 8 mars à 17h place Kleber à l'appel de la Lune, revendiquer vos droits en tant que lesbienne, en tant que femme, ou en tant que personne trans', intersexe, gay etc...ou en tant que toute personne à qui le système politique hétérosexiste pourrit la vie !


Autres raisons ?


La lune déborde d'une énergie toute printannière et propose plus d'évènements que de coutume ce mois-ci pour les lesbiennes ! Amnesty Internationale, qui propose déjà plusieurs évènements dans le cadre du 8 mars, propose également un événement sur les droits des personnes LGBT. Ajoutez à cela les évènements habituels.


Et aussi 2 soirées un peu exceptionnelles dans notre vie lesbostrasbourgeoise.


Le vendredi 13 mars, la soirée Trash Guinguette des Epines au Molodoï, avec au programme, un concert de copines trans', un spectacle musical sur les nomades, « Le souffle de l'errance » par nos amiEs transboy et lesbienne Grib et Laëtitia, un concert du merveilleux groupe Bal Pygmée avec ses chansons « floklo franco-maghreb-ô-elsässich A.O.C », et d'autres groupes encore, et évidement, des jeux, et bien sur on dansera toute la nuit ! C'est une soirée de soutien au café associatif des Epines qui peine un peu à payer son loyer en ce moment ! Si la soirée accueille un public mixte, les personnes LGBTI seront tout autant chez elles dans cette soirée que dans une soirée LGBTI ordinaire. Donc une soirée de plus pour faire la fête toute la nuit !


Le vendredi 20 mars, une soirée de soutien aux sans-papiers aux Epines. Un repas, pour collecter des fonds et aussi et surtout l'occasion d'échanger et de s'organiser localement, entre personnes de différents milieux, notament LGBTI sur cette question. Parcque oui, nous LGBTI sommes aussi concernéEs ! La rage des arrestations et expulsions de personnes sans-papier va croissante, avec de nombreuses atteintes insupportables aux droits fondamentaux et s'en prend à des personnes LGBTI comme à d'autres ! Plusieurs associations LGBTI on sonné l'alerte : l'ARDHIS (défense des droits des étrangerEs LGBTI), Tjenbè Red (questions noires, métis et LGBTI), AIDES (lutte contre le SIDA et prévention). Toutes les associations LGBTI de Strasbourg sont invitées à cette soirée, ainsi que d'autres associations, notament de défense des droits des étrangerEs, et bien entendu toutes les personnes solidaires.

Signaler à ce propos que Sarah, étudiante à Strasbourg, a été expulsée au Maroc et se trouve dans l'impossibilité de poursuivre ses études. Elle continue le combat pour obtenir sa régularisation et poursuivre ses études. Elle a besoin de notre soutien ! Pour en savoir plus...


Revenons-en à l'agenda lesbostrasbourgeois : Ce n'est pas fini ! D'autres dates vont encore arriver ! Notament un concert electro d'un dj gay alsaco-canadien le 6 mars, et les apéros festigays de Mars. Dès que j'ai les infos complètes je les mets en ligne, alors surveillez bien l'agenda !


Cette dynamique risque de se prolonger dans les mois à venir, puisque de nombreuses choses sont déjà prévues jusqu'en juillet (voir prévision agenda) et le chantier de la semaine et de la marche des visibilités avance à grand pas, puisque nombre de propositions de diverses associations, collectifs, sont déjà posées, qui seront validées en Avril par Festigays (pour vous faire une idée, voir prévisions juin). Donc si vous souhaitez proposer un événement dans le cadre de la semaine des visibilités, sur le thème des 40 ans de Stonewall et de l'histoire de nos luttes, ne tardez pas à déposer votre proposition à Festigays !



ATTENTION LEZ STRASBOURGEOISES ! RISQUES D'ASSIGNATION A RESIDENCE OU D'EXPULSION DE CHEZ VOUS !


Les 3 et 4 Avril aura lieu à Strasbourg le sommet de l'OTAN qui sera l'occasion d'une véritable occupation militaro-policière en ville. Liberté de circulation drastiquement restreinte, check points, hyper surveillance, comme dit la feuille de choux, l'OTAN, c'est la guerre et les emmerdements !

Attention pour les habitantEs du centre ville et des alentours du palais des congrés. Vous êtes peut-être dans une zone qui sera littéralement bouclée ! Et si à ce moment là vous ne disposez pas d'un fichu badge qui vous permettra une toute relative liberté de circulation, vous vous retrouverez assignées à résidence chez vous ou expulséEs de chez vous si vous êtes dehors au moment où s'installent les barrages. Or vous avez jusqu'à la fin de cette semaine pour aller vous faire ficher – vous et toutes les personnes qui seront sous votre toit pendant le sommet début avril - à l'hotel de police en vue d'obtenir ces fichus badges. Et n'envisagez pas d'aller improviser un dîner entre amis ou d'inviter votre toute nouvelle amante chez vous les 3 et 4 avril ! Pour savoir si vous êtes dans la zone concernée et vous renseigner sur la marche à suivre, appelez l'hotel de police 03 90 23 17 17 et demandez le service OTAN; là, vous indiquez votre adresse (pas besoin de décliner votre identité) et la personne vous dit si vous êtes dans une zone fatidique. Et si vous n'avez pas envie d'être fichéEs, prévoyez de partir en vacances pendant le sommet ou de demander l'asile politique à des amiEs qui habitent en « zone libre » ou si vous êtes militantEs allez camper au village international du contre-sommet au Neuhof. Plus d'infos sur le sommet et le contre-sommet...



POURQUOI AUTANT D'ARTICLES SUR LES SANS-PAPIERS SUR CE BLOG CES DERNIERS JOURS ?


Eh bien parce que c'est l'hécatombe en ce moment, en quelques jours, une avalanche de nouvelles d'arrestations, avec des histoires toutes plus tragiques les unes que les autres. Ces arrestations touchent des personnes LGBTI ou pas. Et les associations de lutte pour les sans-papiers ne sont pas les seules à donner l'alerte, plusieurs associations LGBTI ont envoyé des communiqués relatifs à des arrestations de sans-papier. Donc, pour une fois, je fais exception à la ligne éditoriale de ce blog pour visibiliser ce qui se passe, et je crois que la mobilisation de touTEs est nécéssaire parce que les associations spécialisées ne suffiront pas à faire face.


EN QUELQUES JOURS L'HECATOMBE !


Je ne fais que relayer les communiqués officiels qui me sont parvenus, mais la liste est loin d'être exhaustive, autant pour l'Alsace qu'ailleurs ! Ce que nous apprenons par des communiqués qui circulent, c'est la partie immergée de l'iceberg; nombre de personnes expulsées ou expulsables n'ont même pas de comité de soutien pour informer et mobiliser sur leur situation ! Evidement je ne saurais selectionner que ce qui concerne les seules personnes LGBTI ! Mais rien qu'avec ces quelques exemples, vous comprendrez le pourquoi d'une soirée soutien-rencontre-échange-oorganisation le 20 mars aux Epines.


Strasbourg : Sarah, Marocaine, étudiante, arrêtée mercredi 25/02/2009, expulsée le 26/02/2009. Ses amiEs sont restéEs sans nouvelles d'elle jusqu'au 02/03/2009 ! Une pétition, toujours d'actualité, est à signer de toute urgence en attendant des nouvelles !

En savoir plus ...


Strasbourg : Omer Ahmétovic, en France depuis 27 ans, arrêté mercredi 18/02/2009, séparé de sa famille, expulsable ! Il est arrivé adolescent en France, toute sa famille habite ici (réfugiés ayant fui la guerre en Yougoslavie, ses frêres, soeurs et parents ont été régularisés). Il a une compagne depuis 12 ans en france et 3 enfants atteints d'une maladie grave. En savoir plus...


Lille : arrestation et garde à vue d'une bénévole associative mercredi 25/02/2009, pour avoir rechargé des portables appartenant à des migrantEs... nan c'est pas une blague !
En savoir plus ...


Marseille : Alerte donnée par Aides. Dans un centre d'hébergement d'urgence des Compagnons d'Emmaüs, perquisition de la police, arrestation d'un sans-papier, arrestation et garde à vue d'un directeur du centre, mardi 17 février ! En savoir plus ...


Paris : Mustafa, marocain homosexuel, arrêté vendredi 20 février, expulsable, puis libéré le jeudi 26 février. En savoir plus...


Paris : Jeudi 26 février, l'association Tjenbè Red se réjouit de la libération de Mustafa, mais souligne que ce type de mesure est l'exception pour les homosexuels arrêtés et expulsables dans des pays qui répriment l'homosexualité. Lire le communiqué.


Saad, Egyptien copte homosexuel, persécuté dans son pays, arrêté le 29/01/2009 après avoir déposé un recours devant la Cour Nationale du Droit d'Asile, expulsable, puis libéré le 11/02/2009, du fait de son très mauvais état de santé, agravé par sa grève de la faim. A ce jour il n'est toujours pas régularisé ! En savoir plus.

 


Et la liste n'est malheureusement pas exhaustive !  Pour la plupart des personnes sans-papiers arrêtées il n'y a même pas de mobilisation, tant les trop rares personnes qui se mobilisent pour le défense des droits des sans-papiers sont trop peux nombreuses pour faire face à cette avalanche d'arrestations et d'expulsions !.
Il suffit de se rendre sur les sites et blogs des associations de défense des droits des sans-papiers pour découvrir le festival des horreurs... enfants incarcérés, personnes envoyées à la mort dans des pays en guerre ou dans des pays où elles n'ont pas accès aux soins dont elles ont besoin, ou dans des pays ou elles sont persécutées en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur sexe, de leur religion, de leur origine, déchirements de familles, de couples, interruptions d'études, anéantissements de projets et d'espoirs. Il n'est pas une seule histoire d'arrestation et/ou d'expulsion, ou les droits fondamentaux les plus élémentaires ne soient bafoués : droit à la vie privée, droit à la vie familiale et/ou affective, droits de l'enfant, droit à l'intégrité physique et psychique, droit à la santé, droit à la sécurité etc...


QUELQUES SITES POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES SANS-PAPIERS :

A l'école des sans-papiers

Réseau Education Sans Frontières

Rubrique sans-papiers de Rue89

9ème collectif des sans-papiers

Actions femmes du 9ème collectif des sans-papiers 

La voix des Rroms

Sans-papier.org

Le quotidien des sans-papiers

Rubrique sans-papiers de rezo.net

 

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 07:06


UNE ETUDIANTE EXPULSEE, SES ETUDES COMPROMISES !

Sarah H. a été arrêtée le 24/02/2009. Ses amiEs ont donné l'alerte de son arrestation dès le lendemain, mais sont restéEs sans nouvelles d'elles durant plusieurs jours. Elles-ils viennent d'apprendre son expulsion. Mais la lutte continue pour que Sarah puisse poursuivre ses études : une pétition est en ligne qui est toujours d'actualité.

Signer la pétition
Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 17:24

  
AUTOUR DU 8 MARS
JOURNEE INETRNATIONALE
DES FEMMES

 

« CYBORG OU DEESSE ? »


Spectacle de la compagnie Calamity Jane


Au TAPS GARE du 10 au 14 mars 2009 à 20h30 et le 15 mars à 17h.

TAPS Gare :
10 rue du Howald Strasbourg. Mail pour réservations :
resataps@cus-strasbourg.net


Communiqué de la compagnie Calamity Jane du 02/03/2009

Contact : calamityjanecie@free.fr


Taps Gare du 10 au 14 mars à 20h30, dim. 15 à 17h :


CYBORG OU DÉESSE


inspirée du « Cyborg Manifesto » de Donna Haraway

Auteures Monique Wittig, Virginie Despentes, Beatriz Préciado, Beauvoir...

mise en scène Sonya Oster


Cyborg : mot d'origine anglaise, contraction de «cybernetic organism». Un cyborg est la fusion d'un être organique et d'une machine.


La Cie Calamity Jane poursuit, sous l'impulsion de Sonya Oster, son exploration de formes scéniques nouvelles au service du regard curieux et militant qu'elle porte sur le monde. Au carrefour entre les arts numériques, les arts plastiques, la musique, la danse, le cinéma et le théâtre, ce collectif d'artistes transdisciplinaire expérimente les possibilités qu'offrent les nouvelles technologies. En partant d'un texte-appel écrit en 1991 par Donna Haraway, historienne des sciences et figure du cyber-féminisme, s'ouvre ici un champ réflexif sur les «Gender studies» (études des genres), venant brouiller nos représentations de l'humanité (classiques, bibliques, scientifiques) et proposant une vision progressiste et féministe de la société. En transgressant les questions touchant à l'identité sexuelle, la Cie Calamity Jane nous invite à cheminer aux frontières de la science-fiction, de l'imprévisible et de l'excentricité.


Conception, dramaturgie Fred Muller, Sonya Oster, Jack Reinhardt, Alexandre Steidl Avec Gilbert Lang, Jack Reinhardt, Jannick Voirin, Sonya Oster. Création vidéo, scénographie, VJing Alexandre Steidl. Infographie, dessin Fred Cornet. Conception son, régie Magali Amenta, Création lumière, régie, décors Olivier Laurent. Cie associée l'Os à voeux.


Avec le soutien de la Ville de Strasbourg et du Conseil Régional d'Alsace. Remerciements au Centre Hospitalier de Mulhouse, à France 3B Scientifi c, au Centre de documentation Louise Labée de Lyon, à la Cie Incidents Mémorables, à Jean-Xavier Coudry, à Acte V.


Tarifs : de 5,5 euros à 14 euros Taps Gare (Laiterie) : 10 rue du Hohwald


Réservations : 03 88 34 10 36 et caisse du soir ou resataps@cus-strasbourg.net


Bien cordialement


Sonya Oster
calamityjanecie@free.fr

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 04:41

  
AUTOUR DU 8 MARS
JOURNEE INETRNATIONALE
DES FEMMES

 

"AVORTEMENT, UNE LIBERTE FRAGILE"
de Régis Sauder (2004)


LUNDI 9 MARS 2009 A 18H
A LA FAC DE DROIT
1, place d'Athènes, campus esplanade, Strasbourg
ET A LA FAC DE MEDECINE
rue Kircshleger, près de l'hopital civil, Strasbourg
Organisé par La Mutuelle Des Etudiants d'Alsace





Dans cet excellent documentaire, on découvre à quel point le droit à l'avortement est de plus en plus menacé dans la réalité (
en savoir plus sur le film, voir des extraits du film). Ce film est projeté dans le cadre d'un événement organisé par La Mutuelle Des Etudiants d'Alsace sur le campus universitaire, à l'occasion du 8 mars journée internationale des femmes (voir programme de la journée du 9 mars). Excellente initiative que de projeter ce documentaire à la faculté de médecine et à la faculté de droit de Strasbourg ! Car le droit à l'avortement est notament mis en danger par la pénurie de praticiens et la recrudescence des offensives des antis-avortement et de leurs alliés parmis les élus, alors même que la loi Veil limite ce droit de manière très contraignante pour les femmes ! 



Pour ce qui de la pénurie de praticiens, savoir que l'avortement est considéré aujourd'hui comme une pratique médicale peux valorisante dans les milieux médicaux : peux lucrative, cette pratique ne nécéssite pas un savoir-faire « hautement spécialisé » (avant la loi Veil, des infirmères, des sages-femmes et même des militantes du MLAC le faisaient tout aussi bien que des médecins). C'est pourquoi très peux de médecins parmis les nouvelles générations, se forment à cette pratique pourtant rigoureusement interdite aux « non-médecins ». Lors de l'adoption de la loi Veil en 1975, de très nombreux médecins avaient fait l'expérience traumatisante des méfaits de la pénalisation de l'avortement : avortements clandestins, pratiqués dans de très mauvaises conditions pour les femmes les plus pauvres, entraînant fréquement de graves complications : des millions de femmes en sont mortes. La plupart des praticiens de l'avortement font partie de cette génération de médecins ayant connu "l'avant loi Veil" et qui part depuis quelques années à la retraite. Les nouvelles générations, moins sensibilisées, ne prennent pas la relève. A Strasbourg, nous sommes parmis les dernières localités en France à ne pas être confrontées à cette pénurie. Cela tient entre autre à l'engagement du service du professeur Nizan. Mais dans de nombreuses autres villes françaises, les centres de planning familial alertent sur les conséquences de la pénurie de praticiens et de la baisse des moyens hospitaliers : de plus en plus nombreuses sont les femmes qui dépassent le délais légal pour avorter alors qu'elles ont entrepris les démarches nécessaires dès le constat de leur grossesse, tant les délais pour obtenir les rendez-vous avec les praticiens se sont allongés. Ces femmes sont alors obligées d'aller avorter à leur frais à dans les pays voisins ou les délais légaux sont plus longs.




Si cette pénurie de praticiens s'est quelque peux atténuée ces dernières années, la casse des services publics de santé est venue prendre le relais pour menacer l'accès à l'avortement. A cela s'ajoute la baisse drastique des subventions allouées au planning familial, un service essentiel pour l'accès des jeunes à la contraception, à l'avortement et à l'inforamtion sexuelle. Le tout dans un contexte politique marqué par le retour en force des offensives des anti-avortements, intégristes chrétiens qui prétendent contrôler le corps des femmes, ainsi que par de multiples tentatives ces dernières années, de responsables gouvernementaux et d'élus de faire passer des mesures fragilisant le droit à l'avortement, comme par exemple la tentative de faire passer une loi pénalisant le délit "d'interruption involontaire de grossesse" (comment l'interruption volontaire de grossesse aurait-elle pu rester légale, si l'interruption involontaire de grossesse était devenue illégale ???).



La loi Veil de 1975, modifiée en 2001 limite elle-même le droit à l'avortement : elle ne se contente pas de dépénaliser l'avortement, mais le réglemente de manière contraignante : délais de 10 semaines, porté en 2001 à 14 semaines du fait de l'allongement des délais d'attente; pratique exculivement réservée aux médecins, alors qu'elle est à la porté de sages femmes et d'infirmières (l'expérience du MLAC l'a démontré); entretiens préalables obligatoires (qui peuvent être utiles mais pourquoi obligatoires ???); obligation pour les associations pratiquant les entretiens préalables à faire en sorte que autant que possible la décision soit prise "en couple" (encore une limite à l'autodétermination des femmes quand au contrôle de leur corps); délais d'attente d'une semaine obligatoire après l'entretien obligatoire (très embêtant quand les délais pour obtenir un rdv pour avorter sont déjà très longs !); jusqu'en 2001, interdiction d'informer le grand public sur l'avortement et ses moyens; l'accès à l'avortement pour les étrangères est limité aux seules "résidentes", encore faut-il qu'elles prouvent qu'elles résident en France; jusqu'en 2001, le nombre d'IVG autorisées pour les établissements hospitaliers était limité au quart de l'ensemble des actes chirurgicaux (peux importait si les services pratiquant l'IVG étaient insuffisants dans une région); enfin, si les membres du corps médical sont tenus d'intervenir quand la santé de leur patients est menacée, "en aucun cas" il ne sont tenus de pratiquer un avortement ou de participer à un avortement, donc quand bien même cela mettrait en danger la santé psychique ou physique de leur patiente, quand bien même cela a pour conséquence (et c'est arrivé) d'empêcher une femme d'avorter dans les délais légaux (on aurait pu pourtant envisager que les médecins, infirmièrEs, sages-femmes diploméEs après la loi Veil aient à choisir entre pratiquer leur métier, incluant l'avortement ou opter pour un autre métier...). A noter que les droit pour une femme de demander à son médecin une IVG n'a été étendu à Mayotte, aux territoires d'outre-mer et à la Nouvelle Calédonie qu'en 2001 !!!  A noter également que certaines contraintes prévues par la Loi Veil et inapplicables dans les territoires d'outre-mer n'ont été adaptées aux conditions locales qu'en 2001 ...



Il importe de soutenir l'initiative de ces projections du documentaire "Avortement, une liberté fragile", non seulement pour voir cet excellent documentaire (beaucoup plus interessant que le film "Les bureaux de dieux"), mais aussi pour participer aux débats qui suivront : c'est généralement à ce genre d'occasions que les mouvements anti-avortement, qui recrutent de plus en plus parmis les étudiantEs, envoient des émissaires pour faire leur immonde propagande ! Et l'occasion serait trop belle pour eux de ne pas venir culpabiliser des étudiantEs en médecine et en droit que le film pourrait sensibiliser ! Dans les projections-débat leur stratégie favorite est l'apparence de la volonté de dialogue; mais ne vous y trompez pas, vous entendrez toujours le même argument fallacieux : l'alternative à l'avortement serait l'adoption... Sauf que ça se saurait si en l'absence de droit à l'avortement il se trouvait suffisament de monde pour adopter les enfants que les femmes ont sous la contrainte ! Avant la dépénalisation, la grande majorité des femmes avortaient, au péril de leur vie ou de leur santé et combien d'enfants se retrouvaient dans des orphalinats ou on les maltraitait et les laissait crever de faim ! Or les anti-avortement militent pour un retour à la pénalisation de l'avortement et bien qu'ils se disent "pro-vie", se fichent autant du bien être des enfants que de celui des femmes !

Repost 0
Published by radiocancan - dans Actu
commenter cet article